Illustrations

Mes créations ont bien évidemment évolué depuis mes débuts, il y a une vingtaine d’années. Et heureusement !  Je ne renie pourtant pas mes premières pièces, loin de là, elles étaient une étape nécessaire pour apprendre, comprendre, découvrir, me révéler… Petit à petit, je trouvai ma patte, mon style, qui ne cessa d’évoluer au cours des années. Après avoir travaillé l’argile rouge émaillée des couleurs provençales traditionnelles, miel, bleu, vert, je découvris la terre noire, d’abord polie et patinée. Petit à petit, j’introduisis par petites touches l’émail rouge sur mes pièces noires. Jusqu’à les en recouvrir entièrement.  De manière volontairement irrégulière afin d’obtenir des nuances grâce à la couleur de la terre que l’on peut deviner dessous.  Et c’est maintenant ma production principale. Mes céramiques ont d’abord été utilitaires, pour devenir de plus en plus décoratives.

            C’est ainsi que je m’oriente de plus en plus souvent vers le modelage, en créant des figurines que j’appelle      « mes africaines ».  Chacune est une pièce unique.  Je ne saurais expliquer le pourquoi du comment, mais l’Afrique noire me parle…  Je n’y suis pourtant jamais allée, mais comme je dis souvent, j’ai dû avoir une vie antérieure là bas…       Enfin, la nouveauté depuis 2018, ce sont les fleurs, que je façonne à partir d’une terre blanche ; elles sont de toutes les couleurs, de toutes les tailles, pour embellir l’intérieur d’une maison, une terrasse, un jardin…    Et contrairement à ce que chantait Brel, ces fleurs là ne sont pas périssables !   Imaginez tout un bouquet de coquelicots éternels…

Et qui sait… peut-être vais-je encore me tourner vers d’autres envies, d’autres formes, d’autres techniques, d’autres couleurs… Ce métier permet tant et tant de petits bonheurs…

Vous l’aurez constaté, bien que je consacre une grande partie de ce site au « raku », cette technique n’est pas celle que je pratique le plus souvent… En effet, le raku nécessite de la terre de grès et un four à gaz ; moi, je suis le plutôt faïence et four électrique ! Cependant, depuis 2008, j’ai réalisé de nombreuses pièces qui,  grâce à ce mode de cuisson,  sont uniques ! En voici un petit échantillon 🙂